Batterie anti-panache : lutter contre la légionellose

Les premiers essais de tours anti-panache ont été réalisés dès 1976 au Cetiat à Lyon.

L’objectif initial était la diminution du panache visible au sommet des tours de refroidissement (TAR). Puis, la réduction de consommation d’eau et de son traitement, ainsi que la suppression totale du panache sont devenus les nouveaux enjeux de cette technologie.

Jacir a poursuivi sa recherche pour développer et breveter un système unique de régulation basé sur l’arrosage modulable du corps d’échange, tant pour les tours ouvertes que pour les tours fermées.

Il existe maintenant de nombreuses possibilités de choix de matériaux selon la qualité d’eau et les applications pour la réalisation de tours anti-panache sur mesure.


Nous contacter